22 novembre 2219 Les actualités du 23ème siècle en direct

Attaque terroriste revendiquée par l’état Hallyslamique du Johnnystan

Un attentat à la bombe a eu lieu hier à Paris dans le 25ème arrondissement, ne faisant aucune victime. L’état Hallyslamique du Johnnystan a revendiqué l’attaque dans une vidéo diffusée peu après. Nos experts décryptent les événements.

Une attaque à la bombe qui aurait pu être dévastatrice

L’événement se produit à 19h hier soir lorsqu’un individu, dont l’identité est encore inconnue des forces de police, arrive au café Le Barbe-bleue vétu de lunettes noires, d’une veste en cuir et de santiags. Il rentre dans l’établissement et hurle : “Allumeeeeeez le feu !” avant d’ouvrir sa veste et laisser voir une bombe à plasma artisanale acrochée à son torse.

J’ai eu vraiment très peur, ce qu’il criait était complètement incompréhensible… (il fond en larmes)

Un client présent lors des événements

L’individu, que l’on nommera Johnny Doe, essaye d’activer sa bombe sans succès devant les clients du café ébahis. Après plusieurs essais infructueux, il pousse un juron et s’enfuit dans la rue en courant.
Après avoir parcouru une dizaine de mètres, sa bombe explose le désintégrant entièrement ainsi que tout ce qui se trouvait autour de lui à 5 mètres à la ronde.
Fort heureusement personne ne se trouvait dans la zone de déflagration, il n’y a aucune victime à déplorer. Les clients du Barbe-Bleue sont choqués par les événements.

J’aurais du me douter qu’il avait quelque chose de louche, entre sa banane et ses santiags, j’aurais dû me méfier. Mais tout est allé tellement vite.

Joanna, la patronne du bar

Le Johnnystan, un pays qui a déjà fait parler de lui

Le Johnnystan, pays isolationniste depuis sa création en 2144, est déjà connu pour sa politique intérieure décriée par les défenseurs des Droits de l’Homme. Notamment pour sa religion d’état qui contraint tous les Johnnys, c’est ainsi que l’on nomme les habitants du pays, à respecter le code de l’Idole des Jeunes sous peine d’être exilé ou mis aux arrêts. La rédaction travaille sur un dossier consacré à l’histoire du Johnnystan et ses coutumes, nous vous avertirons à sa sortie.

C’est cependant la première fois que l’état Hallyslamique s’attaque ouvertement à un pays occidental. Une vidéo en ligne est déjà accessible, où un groupe de sosies armés revendique l’attaque.
Nous ne vous montrerons pas la vidéo pour ne pas choquer les lecteurs les plus sensibles, mais voici un extrait que nous avons retranscrit :

[…] Ah que si la France ne partage pas ses secrets du clonage, on va continuer à vous attaquer. Que aujourd’hui vous avez eu de la chance, que si on avait réussi, on aurait pas raté. […] Alors dépêchez-vous de nous donner la technologie du clonage, sinon vous savez pas tout le mal que l’on vous fera. Le Taulier est éternel ! (les autres sosies reprennent en coeur puis la vidéo est coupée)

Paroles proclamées par un sosie qui semble être le leader du groupe

D’après les traducteurs leurs revendications sont claires, les Johnnys veulent avoir accès à la technologie du clonage pour faire revivre l’illustre chanteur belge du 20ème siècle : Johnny Hallyday. La France devient donc une cible de choix sachant qu’elle fait partie des quelques états occidentaux, avec la Russie et la Chine, à posséder cette technologie.

Le conseil d’administration prend des mesures

Nous ne céderons pas à la peur et à la menace. Le Président-Directeur Général de la République et moi-même allons mettre en place les mesures nécessaires pour protéger les intérêts de l’Etat et les citoyens.

Déclaration du directeur de l’Intérieur

Le conseil d’administration de l’Etat a immédiatement réagi en adoptant le plan vigipirate pour renforcer la sécurité et la surveillance sur tout le territoire. Ce plan comprend notamment :

  • une alerte automatique de tout individu suspect repéré par les caméras de surveillance
  • un contrôle d’identité systématique de tout individu portant la banane, une veste en cuir noire, des santiags ou une guitare électrique
  • le mode létal est activé par défaut sur les drônes de patrouille et les tourelles de sécurité
  • une analyse aléatoire continue des citoyens via leurs données numériques (mails, réseaux sociaux, webcams, etc…)

Ces mesures rassurent la population française, mais irritent le service juridique de l’Etat et le syndicat d’opposition qui y voient une atteinte directe aux droits individuels des Français. Affaire à suivre donc…

Autres articles très intéressants

Le GCL, une dépense inutile ?

30 décembre 2218

30 décembre 2218

L'ex Ministre de l'économie lunaire Valentine Pelletier s'est exprimée hier sur les ondes de communication Terre.

Google rachète l’Islande

14 novembre 2218

14 novembre 2218

Après une bataille juridique longue d’une dizaine d’années avec la cour scandinave des droits de l’Homme, Google remporte le procès...

Comments
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *