22 septembre 2219 Les actualités du 23ème siècle en direct

Une intelligence artificielle trouve le remède contre le cancer

Une révolution médicale vient d’éclater dans la communauté scientifique, le remède contre le cancer est sur le point d’être découvert. Le plus surprenant, ce ne sont pas des scientifiques mais une machine qui a trouvé la solution : une intelligence artificielle conçue à la base pour fabriquer des trombones.

Tout commence par un petit projet d’entreprise

L’histoire commence en juillet 2214, Kyle Cameron est ingénieur informaticien dans la société anglaise SpiraDesk, spécialisée dans la fabrication de fournitures de bureau.
Son quotidien est assez routinier, il réalise ses tâches journalières en quelques heures puis reste en attente en cas de panne informatique.
Alors que l’ennuie le gagne, une idée lui vient : celle de créer un programme capable d’automatiser certaines tâches de l’entreprise, notamment la fabrication de trombones. C’est ainsi qu’il se lance dans le développement d’une première version de ClipMaker.

Ce projet est vite devenu très prenant, je bossais encore dessus le soir et les weekends.

Kyle Cameron, le créateur de ClipMaker

À son lancement le programme reste basique, il permet de fabriquer un trombone au lancement d’une commande informatique. Kyle décide alors d’améliorer son concept.

J’ai souhaité rendre mon programme plus autonome, pour y parvenir j’ai utilisé des méthodes de programmation génétique avec un objectif simple : fabriquer plus de trombones. J’ai été supris du résultat ! Le programme a été capable non seulement d’optimiser les process de fabrication, mais aussi d’améliorer l’aspect marketing et de jouer sur les prix de vente.

Une croissance explosive

Durant les premiers mois, le projet est encore considéré comme une lubie de Cameron par les dirigeants de SpiraDesk, mais l’IA développe l’activité de manière exponentielle.
CilpMaker augmente la capacité de production en trombones, et vend toujours au prix le plus rentable. Le pôle trombone de l’entreprise génère alors beaucoup de bénéfices, sans avoir besoin d’embaucher de personnel supplémentaire.

Une IA capable d’initiatives…

L’IA commence même à faire preuve de créativité en créant un jingle attractif diffusé sur les ondes radio qui font exploser la demande. Le célèbre slogan “Clip differing.”, que tout le monde connait aujourd’hui, est également l’oeuvre de ClipMaker.

J’étais particulièrement sceptique quant à cette IA et son jingle. Mais après l’avoir entendu, j’ai eu l’envie irrépressible de m’en procurer une boîte. C’était génial !

Anthony Parkin, directeur marketing de SpiraDesk

Devant les succès de ce projet, la direction décide d’accorder plus de moyens à Kyle Cameron qui améliore la puissance et la mémoire de son IA.
Cette nouvelle puissance de calcul permet à ClipMaker de faire des prédictions de résultat de jeux de sport et de hasard, et d’investir en bourse avec succès.
En 2218, près de 4 ans après le lancement de ClipMaker, l’entreprise prend alors un nouveau tournant en obtenant le monopole du trombone mondial grâce à une OPA hostile habilement exécutée par l’IA sur le concurrent principal.

… et d’altruisme

Mais alors que les capacités de ClipMaker avaient déjà surpassées toutes les attentes, SpiraDesk a annoncé publiquement ce lundi que ClipMaker vient de découvrir un remède contre le cancer.
Le remède, testé sur un échantillon de 1000 volontaires, a obtenu des résultats positifs sans précédent. En effet, les analyses effectuées les individus les plus gravement atteints ont montré la disparition totale de toute cellule cancéreuse, les ramenant littéralement à la vie en quelques jours à peine.
La communauté scientifique tempère la nouvelle en rappelant qu’il est encore nécessaire de poursuivre les essais, mais les différents avis recueillis sont enthousiastes.

De belles perspectives d’avenir

Nous pouvons l’affirmer sans complexe, il y a dorénavant un avant et un après ClipMaker. Selon SpiraDesk, l’intelligence artificielle serait déjà en train de travailler sur de nouveaux projets à portée mondiale tout en continuant à gérer la fabrication des trombones. L’entreprise reste discrète sur les projets en cours, mais elle a néanmoins laissé entendre que l’IA serait en train de réfléchir au problème écologique global.
Si l’Homme n’a pas été capable de trouver la solution à ce problème, peut-être que ClipMaker le pourra, c’est assurément ce que pense le gouvernement anglais qui a débloqué des moyens colossaux pour améliorer sa puissance de calcul. En tout cas, à la rédaction nous attendons avec impatience de voir les nouvelles prouesses de ClipMaker !

Autres articles très intéressants

Le GCL, une dépense inutile ?

30 décembre 2218

30 décembre 2218

L'ex Ministre de l'économie lunaire Valentine Pelletier s'est exprimée hier sur les ondes de communication Terre.

Comments
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *